CROTTE ALORS!!!

 

Soucieux de la qualité de notre environnement et du bien vivre ensemble, nous nous interrogeons sur la  

recrudescence des déjections canines dans le village.

Nous avons la chance de vivre à la campagne et de pouvoir nous promener avec (ou sans) compagnons

à poils dans un magnifique cadre.

            Malheureusement, nous constatons avec regret que de plus en plus d’excréments jonchent nos chemins

            nos rues, trottoirs et terrains privés…

        

 

Pour exemple, un grand nombre de crottes de différentes tailles (donc de différents chiens) jalonnent le

chemin de l’école   

quotidiennement emprunté par plusieurs de nos enfants et nous mêmes…

Certains Uzérois découvrent de belles offrandes sur leurs terrains en se levant le matin ou en arrivant dans leur résidence

secondaire... (quelle audace et quelle provocation de ne pas clôturer !)

Ce « manque de savoir vivre » de nos compagnons à quatre pattes n’aide pas aux bonnes relations et à un environnement sain.

 

Etant donné que nos amis à poils ont du mal à se discipliner (…) nous en appelons à la compréhension et au civisme de chacun

pour mettre fin à cette pollution visuelle et malodorante et nous demandons à leurs propriétaires de bien vouloir prendre le soin de

les promener en laisse (afin de choisir le lieu du soulagement) et de bien vouloir ramasser leurs déjections afin que les promeneurs

les enfants, les riverains n’arrivent pas à la maison (ou à l’école) avec une surprise sous le pied !!!

 

 

 

Il s’agit bel et bien d’une question environnementale car nous parlons des lieux dans lesquels nous évoluons (chemins de randonnée

chemin de l’école, propriétés privées…) et de pollution…

 

 

 

Parce que comme vous, nous aimons notre village, nous comptons sur vous pour qu’il soit un lieu accueillant (d’autant plus 

à l’approche de la saison estivale) où il fait bon vivre tous ensemble (à deux et à quatre pattes !)

 

 

 

            NB : pour information, un arrêté municipal en lien avec la question va être établi. A bon entendeur…